03/04/2012

Lire Venise est un plaisir

Toni Sepeda.png

En lisant "Venise, sur les traces de Brunetti".

Dans la bibliothèque  "Lire Venise " l'on trouve quantité d'ouvrages sur Venise et d'autres encore.

"Venise, sur les traces de Brunetti " a la particularité d'aborder le sujet autrement qu'à la manière de Philippe Solers parlant de Venise en  paraphrasant  Stendhal. Son exercice était trop facile en faisant croire qu'il est un habitué de la Sérenissime. Quelques descriptions de Zattere ne sont pas suffisantes pour faire croire à la véracité de son récit.

Mais Brunetti, oui.

Guido Brunetti, le personnage de Donna Leon, est natif de Venise. C'est un autochtone au ressenti unique de la ville, de ses habitants, de ses ruelles et ses canaux. Il développe un sens critique en contemplant les canaux, qui lui ramènent en mémoire son enfance, il se lamente sur les transformations de Venise.

Parfois bottes aux pieds, luttant avec le vent en courant dans trente centimètres d'eau, Guido Brunetti nous parle de tout ce qui fait son Venise au quotidien.

A lire et à méditer.

 

 

 

 

 

Publié dans LIRE VENISE |  Facebook |

29/03/2012

Lire Venise est un plaisir

Toni Sepeda.pngEn lisant "Venise, sur les traces de Brunetti." 

Dona Leone aborde dans "De sang et d'ébène" la question des vendeurs de rue qui font partie du décor pour les visiteurs de Venise, leur présence est ressentie différemment, ténébreuse et furtive, par les résidents. (p.218).

A Venise , les vendeurs de rue sont plus ou moins tolérés par les policiers, qui  parfois sifflent de loin pour les prévenir de leur arrivée . (p.212)

 

Dans "De sang et d'ébène" (chap.6) la signorina  Elettra rapelle au commissaire "Je pense simplement qu'il est très étrange qu'ils puissent vivre parmi nous et que, en dépit du temps qu'ils passent en pleine rue à vendre leur maroquinerie, ils arrivent à rester à ce point invisibles"

C'est avec une grande délicatesse que Dona Leone abordre ici cette question très sensible.

Elettra regarda Brunetti pour vérifier qu'il prenait au sérieux ce qu'elle disait avant de continuer :

 "C'est pourquoi je dis qu'ils habitent sur une autre planète.Le seul moment où nous les prenons en considération sur la nôtre, on dirait, c'est quand nous les arrêtons"

Brunetti décida qu'elle avait raison et de répondre :

 "Ce qui nous donne un point de départ au fond : voyez si vous pouvez trouver où ils vont quand ils disparaissent".   

 

DSCF9250 (800x593).jpg

Publié dans LIRE VENISE |  Facebook |

25/03/2012

Venise,sur les traces de Brunetti

Toni Sepeda.pngOn ne peut vraiment voir Venise qu'à travers les yeux du commissaire Brunetti.


Le héros des romans policiers de Donna Leon, natif de la Sérénissime, a mené des dizaines d'enquêtes dans une ville aux décors minutieusement décrits, parfaitement authentiques. Vingt et un romans sont actuellement disponibles (mars 2012).

Qui veut visiter Venise se doit, avant son voyage, d'en lire plusieurs.    

Le commissaire Guido Brunetti, héros des romans policiers de Donna Leon, est le compagnon de promenade idéal dans les labyrinthes de la Sérénissime.

Si les intrigues qu'il résout sont pure fiction, elles sont d'une précision rigoureuse en matière de décor. Conçu autant pour les fans de Donna Leon que pour les simples touristes, le présent ouvrage propose douze itinéraires au fil desquels le lecteur s'attachera aux pas d'un natif de Venise, hors des sentiers battus.

Venise, sur les traces de Brunetti  de Toni SEPEDA  ISBN 978.2.7578.2165.5

Visitez aussi >>> LIRE VENISE EST UN PLAISIR

Publié dans LIRE VENISE | Tags : brunetti, toni sepeda |  Facebook |

12/03/2012

BD - Lire Venise

 Quinze BD qui racontent >>>   GIACOMO C.

 

giacomo1.jpg

 

 

Publié dans LIRE VENISE |  Facebook |

05/03/2012

Lire Venise >Claudie Gallay et Venise

Seule Venise.jpg

Une femme de 40 ans débarque à Venise, en décembre 2002. Son amant l’a quittée, elle a démissionné de son travail. Elle prend pension dans un palais vénitien qui accueille à demeure un vieux prince russe paralysé ainsi qu’un jeune couple italien. Dans ses déambulations sans but, hors des sentiers touristiques trop fréquentés, elle rencontre un bouquiniste, Manzoni, qui va l’initier à la Venise secrète, à la littérature ainsi qu’à la peinture sur les camps de Zoran Music, le grand peintre vénitien déporté à Dachau.
Alors que la ville s’enfonce dans les préparatifs de fête de fin d’année, elle va peu à peu oublier son propre désarroi, son sentiment de perte pour s’ouvrir aux destins de ces personnes rencontrées ; la vie chahutée par l’Histoire du prince russe, venu mourir à Venise ; les échanges passionnels du jeune couple, Valentino et Carla, elle qui croit ne plus pouvoir connaître cela ; l’amour impossible avec Manzoni. Dans une Venise troublante, obscurcie par le brouillard, Seule Venise est la lente chronique de la transformation intérieure d’une jeune femme.

 ISBN : 274275573X  editions du Rouergue

 

Publié dans LIRE VENISE |  Facebook |

10/02/2012

Découvrir Venise.

 

Venise de Lorenzo.jpg

 

Avec talent Lorenzo parle de son Venise au quotidien. Sur son blog il partage des impressions, des souvenirs et des moments forts. Il exprime sa colère, sa tristesse et aussi beaucoup de joie. Au travers du prisme de ses interrogations il espère un retour en arrière et une croissance plus qualitative que quantitative.

Découvrez son blog >>>> ICI

03/01/2012

La douane de Castello à Venise

Avant la Dogana di mar, c'était à Castello di Venezia, non loin de l'Arsenal, riva di Biasio, qu'accostaient navires et bateaux chargés de marchandises. C'était alors que les financiers de Venise avaient remplacé les monnaies d'or et d'argent par des lettres de change qui les débarrassaient des voleurs des grands chemins et des pirates. C'est Venise qui a inventé la carte de crédit.

Mais la douane de Castello est bientôt engorgée et elle sera transférée à la Dogana di Mar réalisée par Guiseppe Benoni vers 1680. 

ci-dessous riva di Biasio  Venezia 

 

VENISE 5 013.JPG

 

 

Publié dans LIRE VENISE |  Facebook |

02/01/2012

Venise et la Belgique

Le traité de Campo-Formio (18 octobre 1797) entre Napoléon Bonaparte et l'Autriche met fin une première fois à la guerre franco-autrichienne. Venise sera livrée à l'Empire d'Autriche et en contrepartie la Belgique deviendra française (1796-1814) 

Cet épisode fait partie de la Campagne d'Italie ( 1796-1797) lorsque Napoléon conquiert l'Italie.

Le 18 janvier 1798 l'Autriche prend possession de Venise et le  2 décembre 1805 Napoléon impose un blocus à Venise. Plus un bâteau durant deux mois. Enfin le vice-roi d'Italie Eugène de Beauharnais instaure la franchise du port de Venise et les affaires reprennent jusqu'en 1814 lorsque Venise sera assiégée encore un fois par les Autrichiens. Pendant des mois les conditions de vie seront épouventables dans la Sérenissime.

Alors les Italiens font la révolution (1848-1849) et les Autrichiens s'en iront.   La cité se relèva, ne retrouvera par son lustre d'antan mais sa splendeur d'aujourd'hui.  

 

VENISE 062010 2 012.JPG

La domination autrichienne sur Venise et la Vénétie  ne s'acheva que le 3 octobre 1866 ( défaite de Sadowa) . L'influence culturelle autrichienne durant ces périodes a été importante. 

 

 

 

 

 

Publié dans LIRE VENISE |  Facebook |

31/12/2011

Venise

 

 

Venise Alain Hamon.jpg

photo Alain Hamon

 

 

 

Publié dans LIRE VENISE |  Facebook |

22/08/2011

Esquisses vénitiennes

Esquisses Vénitiennes 016.JPGLire Venise est un plaisir.

 

Dans "Esquisses Vénitiennes"  Henri de Regnier raconte avec délices son Venise au quotidien de 1899 à 1901.

Pour le lire, l'apprécier et le comprendre il faut avoir visité Venise autrement que dans l'axe San Marco-Rialto.

C'est une belle lecture après Venise.

 

 

 

Pour lire l'ouvrage c'est ci-dessous.

 

 

 

 

Pour ajuster le lecteur cliquez sur les flèches et le mode plein écran c'est en bas de page.

 

 

 

Publié dans LIRE VENISE |  Facebook |