08/04/2012

De Venise

Il y a encore des Vénitiens qui n'en finissent pas de se demander pourquoi vingt et un millions de touristes, chaque année, s'agglutinent pour voir, regarder et photographier des murs roses, de la pierre ciselée, des lions de marbre, des ponts, l'allignement des façades en décrépitude, des acque alte, des vaporetti encombrés et des travestis exportés.

 

DSCF9439 (1024x552).jpg

image 12 avril 2012

Publié dans CARNET D'HUMEUR |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.