20/07/2011

Lire Venise est un plaisir

Au-delà du fleuve et sous les arbres.jpg

"Au-delà du fleuve et sous les arbres" d'Ernest Hemingway anticipe

"Venise est une fête " d'Alberto Gardini et c'est pour cette raison qu'il faut le lire.

Le récit est écrit à la manière d'un dialogue entre le Colonel, arrivé en grosse Buick à Venise, son chauffeur Jackson , le Gran Maestro qui officie au Gritti et la Jeune Fille qu'il rencontre, qu'il aime comme des martini glacés , des fiasques décantées de Valpolicella et sa becquetance.

Il embrasse très souvent la Jeune Fille , aussi, lors de ses voyages en gondole en buvant des verres de champagne. Ils se disent des inombrables "je t'aime".

Le Colonel raconte ses parties de chasse aux canards ses souvenirs de guerre et ses virées entre le Harrys'bar et le Gritti . Le Colonel du roman n'est autre que l'auteur lui-même qui se raconte.

Le récit est lent, dispersé et parfois confus . Les personnages sont attachants à mesure que l'on progresse dans le récit.

Mais c'est une Venise triste et desepérée.

Publié dans LIRE VENISE |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.