19/06/2011

Attendre.....

Dans l'enfilade  des expositions de la Corderie de l'Arsenal de Venise plusieurs visiteurs attendent de pouvoir rencontrer peut-être une ILLUMInation.

La file est déjà importante et les visiteurs sont invités par groupe de trois à visiter ce que l'on croit être une exposition d'objets précieux qui ne supportent pas la foule.Des jeunes gens, genre vestales des temps modernes  invitent  à ôter  chaussures, sandales et hauts talons et l'on comprendra que c'est pour préserver la propreté  des lieux.

 

DSCF8231 (800x600).jpg

 

 Comme dans un bloc opératoir des protections pour les pieds sont mises à disposition des visiteurs. Il ne faut pas confondre les boîtes de protection usagées et les autres car il n'y a aucune indication.  On a de la chance lorsqu'elles ne cèdent pas sous la force de la main pour couvrir ses chaussettes  ou une pointure inhabituelle.

 

DSCF8232 (800x600).jpg 

On gravit quelques marches. La couleur est éclatante. On s'avance lentement vers un point peut-être de non retour. On visite par groupe de trois, comme la trinité, l'un  est presque en extase en regardant obstinément un point dans l'infinie couleur qui inonde le lieu. On s'avance, peut-être regarde-t-il dans un oeiletons ?

 

DSCF8233 (800x600).jpg

 

Après un moment, où il ne se passe rien, on positionne ses lunettes pour faire machine arrière, on vous aide à redescendre les marches inondées de lumière fluorescente et on quitte ce lieu sans pouvoir dire ce que l'on et venu y faire.  

      "Ce qui compte, c'est d'avoir toujours quelque chose à attendre" écrit Didier Van Cauwelaert.  

Les commentaires sont fermés.